Eliotrope dans Wakfu : découvrez tout (ou presque) sur la nouvelle classe

Eh oui, vous allez tout savoir de cette classe je vous dis. Et pas d’inquiétude, nous ne sortons pas ces informations de « sources fiable qu’on garde secrète ». Pas besoin, car toutes ces informations nous ont été données par Ankama, rien de plus fiable comme source !

Vous le savez peut-être, mais l’équipe d’Anka’TV a été invitée lundi dans les locaux de la société, pour découvrir cette nouvelle classe qui fait tant parler d’elle depuis plusieurs jours.

D’ailleurs, avant d’entrer dans le vif du sujet, et pour dire de vous faire patienter un peu plus (oui, nous sommes sadiques chez Anka’TV), nous tenons à remercier l’équipe de Wakfu, ainsi que l’équipe de Dofus qui nous ont invité pour cette journée. Je dois vous avouer qu’en tant que joueur et fan incontesté d’Ankama, j’étais comme un enfant dans un magasin de jouets: mes yeux traînaient partout et j’ai pu y découvrir plein de choses (on a même aperçu quelques images de projet en développement sur des écrans au loin, mais interdiction de filmer 😥 ). Cependant, découvrir tout ça, découvrir le restaurant Ankama aussi (et je vous le conseille d’ailleurs) ne m’a pas détourné de mon objectif : tester cette classe et voir si elle vaut ou non le détour.

Eliotrope dans Wakfu

Avant de commencer à tester la classe (et ils nous ont fait attendre avant de pouvoir la tester, croyez-moi), ils ont voulu replacer cette classe dans son contexte en nous montrant dans leur salle de cinéma le troisième OAV de Wakfu. Ankama c’est du transmédia, et là, nous sommes en plein dedans : une action réalisée dans l’anime aura des conséquence sur Dofus et Wakfu. Cette conséquence, c’est la création des Eliotropes.

Ah oui, Eliotrope… vous êtes nombreux à vous demander « POURQUOI ?! » et pour tout vous dire, je n’ai pas non plus la réponse. Mais on peut imaginer que le but était d’afficher la proximité avec les EliAtropes tout en marquant leurs différences. Cependant, comme nous le redoutions, il y a confusion. Même pour Ankama, je crois avoir entendu plus souvent le nom Eliatrope qu’Eliotrope lors de cette journée. Mais honnêtement, ça importe bien peu à mon avis. L’intérêt de la classe ne s’arrête pas à son nom, loin de là !

Après quelques caprices de la part de la connexion internet et de l’updater, nous avons fini directement dans l’open-space Wakfu pour découvrir enfin cette nouvelle classe avec ceux qui l’ont conçu. On nous explique ses particularités, ses mécaniques de jeu. Ça a même été l’occasion de découvrir comment était animé cette classe. Je dois avouer que ça a été passionnant, d’autant que l’équipe répondait à toutes nos interrogations.

Aller, je ne vais pas vous faire patienter plus longtemps, nous allons vous faire découvrir les Eliotropes !

Sachez qu’ici nous reviendrons sur le principe général de la classe, nous allons vous proposer le plus rapidement possible une vidéo qui vous fera découvrir chaque sort et comment cette classe s’utilise en jeu.

Gameplay

Les Eliotropes étonnent d’abord par leur gameplay, qui a vraiment plût à tout le monde. Comme Yugo, leur créateur, ils peuvent créer des portails, et ceux-ci sont vraiment au centre de leur jeu: tout tourne autour. Utiliser un Eliotrope sans utiliser ses portails n’a pas grand intérêt. Ces portails offrent une dimension bien différente en jeu : on peut, et de manière très simple, se téléporter d’un portail à l’autre. Il suffit alors que votre Eliotrope soit sur une case portail, il n’a plus qu’à cliquer sur le portail vers lequel il souhaite se téléporter (cette action lui coûtera 1 PM). Mieux encore, les portails ne servent pas qu’à se déplacer, vous pouvez en effet y envoyer des sorts pour toucher vos ennemis qui sont normalement hors de portée. C’est extrêmement puissant (peut être même un peu trop, mais nous y reviendrons après). Mais tous les sorts ne peuvent pas être envoyés à travers vos portails. Tout ceci rend cette classe très mobile, et elle peut potentiellement, avec un bon placement, couvrir la quasi-totalité d’une map, d’autant plus qu’elles sont en général assez petites sur Wakfu. L’Eliotrope est mobile, mais il offrira aussi de sa mobilité à sa team. En effet, son équipe peut aussi utiliser ces portails. Mais attention, en PvP cela pourrait se retourner contre vous si vous ne jouez pas bien, car l’équipe adverse pourra utiliser vos portails. Sachant que cette mobilité est aussi améliorée grâce à un passif qui va lui permettre de se téléporter à un endroit (c’est donc un sort plus maniable que l’utilisation de portail pour se déplacer). L’Eliotrope possède aussi des sorts de placement qui permettront de pousser des adversaires ou des alliés.

Cette classe va aussi avoir deux états : un état serein et un état effervescent. Le mode par défaut est le mode serein, mais le mode effervescent va permettre à l’Eliotrope d’utiliser des points de Wakfu pour augmenter la puissance de ces sorts. Au contraire, les passifs vont lui permettre de récupérer des points de Wakfu. Les sorts en eux-mêmes ne demandent donc pas points de Wakfu pour être lancés, vous n’aurez simplement pas le bonus de dégâts. A savoir que ces dégâts dépendront aussi parfois du nombre de PV manquants au joueur, ou les PV manquants de la cible. En mode effervescent, vous aurez aussi la possibilité d’avoir du vol de vie. Il possède aussi un sort de résurrection un peu particulier. En effet, si vous lancez ce sort sur un allié encore en vie, et qu’il meurt au tour suivant, il sera ressuscité (en sachant que son nombre de PV sera calculé par rapport aux PV restants de l’Eliotrope), s’il ne meurt pas au tour qui suit le lancement du sort, il récupérera de la vie (là encore les PV récupérés seront calculés par rapport aux PV du lanceur). Ce sort peut aussi être lancé directement sur soi-même.

Eliotrope dans Wakfu

L’Eliotrope a de base une portée moyenne, et non boostable, étant donné que l’Eliotrope a la possibilité d’augmenter artificiellement sa portée en utilisant ses portails.

Certains sorts utiliseront aussi un bouclier qui permettra de renvoyer des dégâts de face ainsi qu’une épée de Wakfu, pour se rapprocher de ce que peut faire Yugo dans la série. Et petite particularité d’animation pendant les combats, à partir d’un déplacement de trois cases, l’Eliotrope ne va pas courir vers la case visée mais il va s’y téléporter grâce à des portails. Ça ne change rien dans son jeu en réalité, mais c’est une animation assez sympathique et agréable. C’est même globalement un peu plus rapide que la course.

Vous l’avez compris cette classe est potentiellement très puissante, il y a donc quelques restrictions. Le sort pour invoquer ou supprimer un portail a une portée assez courte, ce qui oblige de bien gérer son placement pour ne pas avantager l’équipe adverse pendant que vous placerez vos portails. Sachant que de base vous ne pouvez invoquer que deux portails, avec la possibilité d’en invoquer plus par la suite, mais ça reste limité à quatre par équipe. Il y a aussi une grosse différence par rapport à Dofus. En effet, sur Dofus vos portails se suppriment uniquement si vous essayez d’en invoquer un cinquième, ça sera alors le premier invoqué qui va disparaitre. Sur Wakfu, votre sort qui permet d’en invoquer vous permet aussi de supprimer le portail de votre choix.

 

Prise en main

 

Nous avons donc eu la chance de tester cette classe, contre des monstres invoqués pour nous par l’équipe de Wakfu (sinon nous étions obligés de nous battre contre Filacia, le boss Wakfu de l’Ankama Convention et la Japan Expo, et autant vous le dire, nous ne faisions pas vraiment le poids et ce n’était alors pas l’idéal pour tester la classe). Il faut une adaptation, quelques combats pour découvrir les sorts, prendre en main les portails, les déplacements, etc. Mais malgré ce qu’on pourrait imaginer dans un premier temps, cette classe se prend assez bien en main, on prend vite l’habitude car tout est plutôt intuitif. Globalement, je pense que c’est une classe assez simple à jouer, mais avec un potentiel énorme (mais ça nous y reviendrons juste après). En résumé, ne vous arrêtez pas à un combat, essayez et vous devriez vite la prendre en main. Et après tout, s’il nous a fallu à tous un petit temps d’adaptation, c’est plutôt bon signe, si toutes les mécaniques de jeu seraient venues sans efforts, c’est qu’elles ne seraient pas nouvelles. Or ici, on découvre une classe différente de ce qu’on connait déjà, sans être insurmontable.

 

Mon avis

 

Ici je vais partager avec vous mon avis, ce que moi j’ai ressenti en testant cette classe. Cependant, après avoir discuté, je pense que c’est globalement l’avis partagé par les autres joueurs présent lors de cette journée. Cette classe est pour moi une belle réussite. Pour faire court: j’ai envie d’y jouer, j’ai envie de créer un Eliotrope, pas simplement par curiosité, mais pour pouvoir recommencer une nouvelle aventure avec cette classe. Elle a pour moi beaucoup de potentiel, avec un savant mélange de tactique, facilité d’utilisation et de puissance. Je crois sincèrement qu’elle saura séduire beaucoup de joueurs. Les classes précédentes ne m’avaient pourtant pas convaincus, j’étais resté sur du classique avec mon Crâ, ici c’est le contraire qui est en train de se profiler.

Mais attention, tout n’est pas parfait, et cette classe demandera sûrement des améliorations (sachant que certaines auront déjà été apportées avant sa sortie). Je vous l’ai dis, cette classe est puissante, mais peut-être un peu trop. Vous pouvez quadriller une map avec quatre portails, ce qui, pour les map de Wakfu, permet de potentiellement couvrir la quasi-totalité de la map (si vous jouez bien évidemment :p). Vous vous retrouvez alors avec des sorts à la fois très puissants, et avec une couverture de terrain très importante. En tout cas, bien plus importante que la portée de base de vos sorts. Nous avons aussi pu remarquer des petits problèmes d’ergonomies. Par exemple, je vous ai dis que certains sorts pouvaient passer à travers les portails sauf que, en un coup d’œil, vous n’avez aucun moyen de déterminer lesquels le peuvent ou non. Certes, quand vous commencez à bien connaître votre personnage, vous allez le savoir, ça deviendra un automatisme, mais dans un premier temps, ça fait perdre un temps fou, et ça peu potentiellement ralentir la prise en main de cette classe. Nous avons donc suggéré à l’équipe un marquage directement sur l’icône des sorts pour les différencier, nous ne savons pas si ça sera pris en compte.

Encore une fois, pour résumer tout ça : essayez cette classe, elle en vaut le détour, faites vous votre propre avis et surtout.. partagez le avec nous ! (quand vous pourrez tester cette classe bien sûr :p).

 

Pour terminer cette présentation générale, je vous rappelle que nous vous préparons une vidéo qui vous permettra de voir cet Eliotrope en jeu, vous y découvrirez également tous ses sorts, etc.

J’en profite également pour remercier Ankama, l’équipe de Wakfu, celle de Dofus également, pour nous avoir invité, cette journée a été un plaisir grâce à toutes ces rencontres, et la nouvelle classe n’a pas été là pour rendre cette journée moins intéressante, bien au contraire. Donc merci à Hush et Xyale pour leur invitation, et merci à tous ceux qui nous ont accompagnés durant toute la journée (petit message particulier à Florence que j’embête beaucoup sur Twitter, et que j’ai aussi embêté là-bas, pour quelques chose que vous apprendrez peut être bientôt 😉 )

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur tout ça sur Twitter ou Facebook  et aussi en répondant à notre sondage :

 

Sondage terminé